Mon CV ne passe pas les sélections

Vous envoyez des tonnes de candidatures, spontanées, pas spontanées, réseau… Pourtant, ça ne passe pas et votre ratio CV envoyé Vs entretien téléphonique vous déprime. Lisez les quelques conseils et envoyez-nous votre CV à contact@jobtimise.com pour obtenir un diagnostic gratuit.

 

Sur le fond du CV : Décidez ce que vous voulez mettre en valeur

 

ASTUCE : Prenez 10 annonces d’emploi qui vous intéressent, regardez quelles sont les qualités et savoirs demandés dans les 10, croisez-les pour voir ce qui est récurrent. Avez-vous ces mots clé dans votre CV et dans vos descriptions? Dans votre titre de CV? Non, cela peut expliquer vos difficultés.

Votre CV sera lu très vite par les recruteurs, il sera d’ailleurs plutôt survolé. Et c’est seulement si ce survol est intéressant que le recruteur prendra le temps d’analyser dans le détail votre CV. Pour une personne en pleine recherche d’emploi, il est donc essentiel de définir 5 à 6 éléments de votre parcours qui doivent attirer le regard tout de suite. Car «communiquer c’est choisir !»

 

Une fois que vous aurez réussi à attirer l’attention du recruteur, les descriptions de vos expériences comptent énormément pour passer à l’étape de l’entretien. Pensez aux basiques :

 

  • Hiérarchisez les missions ou tâches de la plus importante (au début) à la moins importante : autant frapper fort.
  • Ne négligez rien car ce qui vous semble évident ou anecdotique peut être signifiant pour celui qui vous recrutera.
  • Pensez aux mentions «Résultats» à la fin de vos descriptions des expériences ; cela peut avoir beaucoup d’intérêt de mettre en valeur des éléments quantitatifs (ventes réalisées, progression des ventes, progression du CA de l’entreprise, nombre de personne que vous avez managées si ce fut le cas…) et qualitatif (entreprises clientes ou partenaires, nouvelles compétences acquises, nouveaux outils maîtrisés…).
  • Ne «zappez» pas la rubrique Hobbies ou Centres d’intérêt du CV. Apportez à sa rédaction autant de soin qu’au reste, même si elle prendra beaucoup moins de place dans le CV: donnez des détails qualitatifs ou quantitatifs (Par exemple «Peinture en cours particuliers durant 3 ans» ou «Tennis en club, meilleur classement 15-3» ou «Voyage à travers l’Espagne durant 1 mois»). Ils attireront l’attention et créeront parfois une complicité avec ceux qui vont peut-être vous recruter.
  • Pourquoi pas insérer les coordonnées d’une personne pouvant vous recommander! Par exemple, à la fin de vos descriptions pour chaque expérience, vous pouvez renseigner «Références» en italique et écrire le nom et l’adresse email du supérieur ou ancien collègue qui a accepté de dire du bien de vous si quelqu’un souhaite vous contacter.
  • Pour les parties Langues et Informatique, vous avez le droit d’enjoliver un peu mais pas trop. Évitez au contraire de vous tirer une balle dans le pied. Il est parfois mieux de ne rien écrire plutôt que «Anglais scolaire», «Espagnol intermédiaire » ou «Notions Pack Office» sauf si l’annonce d’emploi indique que ce sont des aspects importants. Certains candidats ont tendance à se plomber eux-mêmes en donnant des indications négatives quant à leur maîtrise 8. Lorsqu’on indique «anglais scolaire», on met en valeur quelque chose de négatif parce que la plupart des entreprises de nos jours attendent plus qu’une maîtrise faible de cette langue.

 

ATTENTION à respecter une certaine harmonie linguistique: si vous choisissez la forme nominale (réalisation, organisation, répartition) dans une partie du CV, ça doit être le cas partout ailleurs. De même, si vous choisissez de commencer par des verbes à l’infinitif (réaliser, organiser, répartir). Il n’est pas bien vu de mixer forme nominale et infinitif; ça donne une impression de travail décousu.

 

Sur la forme du CV : Choisissez la façon de le mettre en valeur

 

Une explication de vos difficultés peut être un CV dégueulasse, bâclé, mal fini, avec des détails qui clochent partout : poubelle. Le CV doit être beau, épuré mais « classe ». C’est votre vitrine.

Une fois que ces éléments clé sont identifiés, vous devez trouver des moyens pour qu’ils sautent aux yeux en jouant sur les outils suivants : le gras, l’italique, le souligné, les majuscules, la couleur. Mais il y a un piège : pour que ça fonctionne, vous devez vous restreindre et ne pas utiliser tous ces «artifices» en même temps. Une personne en recherche d’un poste qui écoeure les recruteurs par une trop grande quantité d’éléments typographiques, ce n’est pas judicieux.

 

En général, un bon CV va utiliser deux de ces moyens, trois au maximum (couleur, gras et majuscules ou bien gras, majuscules et soulignement). Par exemple, quelqu’un qui a connu des expériences dans des entreprises prestigieuses mais à des postes qui n’étaient pas extraordinaires pourra décider de mettre le nom de ces sociétés en valeur ; il va ainsi mentionner les noms des entreprises en majuscules et en couleur mais pas l’intitulé des postes qui restera dans une police normale sans ajout particulier. De même, une personne ayant un parcours international avec beaucoup d’expériences dans différents pays pourra choisir de mentionner le nom de la ville et le pays en gras ; chose que ne fera pas une autre personne qui a toujours travaillé en France. Le consultant Jobtimise vous aide à trouver ce qui mérite d’être mis en valeur dans votre parcours, ce qui va vous faire passer la première sélection. Car nous savons comment fonctionnent les recruteurs et surtout ce qu’attendent les recruteurs.

 

Vous voulez vous donner les meilleures chances et commencer tout de suite un coaching avec refonte complète de votre CV en utilisant les modèles exclusifs Jobtimise ? Nos spécialistes rédigent votre CV en direct, avec vous, en ligne et vous orientent vers les bonnes pratiques pour postuler.  Découvrez les ateliers thématiques Jobtimise dont le coaching “Formule CV – Lettre de motivation – Linkedin”.

Accédez au e-book